HAD (Hospitalisation à domicile)

 

Le 24 avril 2015, la ministre De Block a présenté son plan d’approche pour la réforme du paysage hospitalier et du financement des hôpitaux.

L’objectif est d’offrir une meilleure qualité de soins aux patients et d’affecter les moyens disponibles de manière plus efficiente sur base de l'évolution des besoins des patients.

En mai 2016, la ministre lance donc un appel à projets pilotes pour tester un certain nombre d’idées à propos d’un nouveau financement des hôpitaux.

Celui-ci cible principalement 2 domaines :

Objectifs

Tester si les patients peuvent bénéficier de certains soins à la maison, avec la même qualité et les mêmes garanties de sécurité qu’à l’hôpital. Etant donné qu’il s’agit de projets pilotes, les patients auront bien entendu toujours le libre choix d’être hospitalisés.

12 projets pilotes retenus : 5 en Flandre, 5 en Wallonie et 2 à Bruxelles

Dans ce cadre, plusieurs acteurs de soins unissent leurs efforts : hôpitaux, services de soins infirmiers à domicile, cercles de médecine générale, pharmacies publiques, institutions de soins résidentiels, assistants sociaux, centres de soins aux personnes handicapées ou encore des firmes techniques et logistiques.

Avantages pour le patient

L’entourage du patient pourra quant à lui passer plus de temps avec le malade vu qu’il ne devra plus passer à l’hôpital ni se soucier des heures de visite. Il bénéficiera également d’un soutien émotionnel au quotidien par l’équipe de l’hospitalisation à domicile. Evaluation Au terme d’une évaluation, le gouvernement décidera si des projets portant sur l’hospitalisation à domicile seront introduits plus largement et lesquels.

Projets carolo

  1. « ESCHAP-O » = « Equipe de Soins de confort à l’Hôpital et Au domicile du Patient - Oncologique » à l’initiative du GHDC
  2. Depuis le 9/10/2014, une réflexion commune a lieu entre le Grand Hôpital de Charleroi (GHDC) et les représentants des associations de prestataires de 1ère ligne dans le cadre de la mise en place d’un projet d’hospitalisation à domicile ciblé sur les patients atteints d’un cancer.

    Le projet « ESCHAP-O » vise une approche intégrée des patients touchés par un cancer dans le but de maintenir l’autonomie et la qualité de vie du patient et de ses proches dans son milieu de vie le plus longtemps possible en renforçant une collaboration structurée entre l’hôpital et la première ligne.

    Le but étant de de déplacer une partie des soins actuellement réalisés à l’hôpital, éviter des hospitalisations et des ré-hospitalisations et diminuer la durée d’hospitalisation.

    Patients-cibles :

    De multiples rencontres ont permis de mettre en place une méthodologie de travail basée sur la concertation/collaboration entre les structures hospitalières et ambulatoires.

    Procédure :

    Ces phases s'organisent en binôme hôpital - domicile :

    Hôpital

    Domicile

    Médecin spécialiste

    Médecin traitant

    Infirmier hospitalier spécialisé

    Infirmier titulaire domicile

    Service social hospitalier

    Coordinations des soins à domicile

    Pharmacien hospitalier

    Pharmacien titulaire officine

    Autres prestataires

    Autres prestataires

    Cliquez ici pour visualiser la procédure complète

     

  3. Antibiothérapie à domicile - Antibiohome

Depuis le début d’année 2017, le GHdC en collaboration avec les structures de 1ère ligne propose, pour certains patients et certains types de traitement, de poursuivre une antibiothérapie intra veineuse au domicile.

Afin de permettre une qualité et une sécurité des soins, cette prise en charge multidisciplinaire est organisée en collaboration avec le médecin infectiologue hospitalier, le médecin généraliste du patient, le coordinateur infirmier hospitalier et l’équipe infirmière du patient.

Tous les traitements ne sont pas réalisables au domicile des patients. C’est pourquoi, la faisabilité du traitement est discutée avant d’être proposée au patient.

Une analyse des projets pilotes lancés par la Ministre de la Santé permettra d’analyser cette prise en charge.

 

Afin d’améliorer la communication entre les prestataires de soins et le patient, une réflexion est en cours sur la réalisation d’un outil informatique en collaboration avec le RSW.

 

Formations chimiothérapie et antibiothérapie à domicile

Afin de préparer au mieux la prise en charge de ces patients à domicile, des formations sur la chimiothérapie et antibiothérapie à domicile (chambres implantables et Picc/midline …) sont organisées depuis 2017 pour les infirmiers de la région.

Voir l'agenda 2018

 

 

 

 

 

facebook

inamoi